vendredi 10 février 2017

À Paris, les "délinquants solidaires" se mobilisent avant le jugement de Cedric Herrou

Assister des personnes en danger, c'est un devoir

Ce jeudi 9 février, environ 200 personnes ont manifesté place de la République à Paris pour soutenir ceux qu'ils appellent les "délinquants solidaires", à savoir les personnes poursuivies dans le contexte de leur militantisme ou d'actions de solidarité envers des personnes en situation irrégulière.
Cette mobilisation autour du "délit de solidarité", qui a lieu cette semaine dans d'autres villes de France, intervient la veille du jugement de l'agriculteur Cedric Herrou. Ce vendredi 10 février, devant le tribunal de Nice, l'homme risque huit mois de prison avec sursis pour avoir installé une cinquantaine d'Erythréens, d'abord sur un terrain lui appartenant, puis, en octobre 2016, sans autorisation, dans un centre de vacances SNCF désaffecté, à Saint-Dalmas-de-Tende (Alpes-Maritimes).
Dans l'attente de cette décision, et au lendemain de l'audience de l'élu écologiste Jean-Luc Munro devant le tribunal de grande instance de Lille, plusieurs associations dénoncent une "recrudescence des poursuites visant à empêcher l'expression de la solidarité envers migrants, réfugiés, roms et sans-papiers".
Ces procédures judiciaires vont à l'encontre des droits de l'homme et de la tradition d'accueil de la France selon les militants que nous avons rencontrés.
Pierre-Alain Mannoni, un enseignant-chercheur au CNRS récemment poursuivi (puis relaxé) pour avoir convoyé trois jeunes Erythréennes, considère ces gestes de solidarité comme un "devoir". "Mon action n'est pas condamnable. Elle est en accord avec la Convention européenne des droits de l'homme. Assister des personnes en danger, c'est un devoir", insiste l'homme de 45 ans. "Il y a des dizaines de personnes qui se mobilisent tous les jours pour emmener à manger, emmener des couvertures. Pour moi, c'est des gens qui sauvent des vies et qui sont l'honneur et la dignité de notre pays", ajoute-t-il.

(10-02-2017 - avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr