mardi 31 mars 2015

Cécile Duflot (EELV): "le logiciel de Valls est périmé"


La député EELV Cécile Duflot déplore qu'on "demande aux partenaires" de gauche "de s'aligner", dans une interview au Monde publiée mardi, où elle estime que le "logiciel de Valls est périmé", une prise de position que Jean-Christophe Cambadélis a dit "ne pas comprendre".
Alors qu'on lui fait remarquer que Manuel Valls n'entend pas changer de cap, l'ex-ministre du Logement répond: "La détermination est une qualité, mais l'entêtement peut être une faute".
"Aujourd'hui, on ne demande pas aux partenaires de se rassembler mais de s'aligner", affirme-t-elle.
Selon Mme Duflot, "historiquement, la droite peut se satisfaire d'une caporalisation autour d'un homme fort, mais la gauche, elle, a besoin d'un projet fédérateur".
M. Valls ne peut-il pas incarner le rassemblement? Elle répond par une question: "Le veut-il?"
"L'accentuation des inégalités, territoriales et sociales ainsi que la crise écologique semblent être des points aveugles de sa pensée. Il a le verbe haut, mais où sont les résultats? Ses objectifs, à savoir faire baisser le Front national, améliorer le score de la gauche et résorber le chômage, ne sont pas atteints aujourd'hui. Son logiciel est périmé".
"Je ne crois pas à la guerre des gauches et je suis prête au rassemblement, mais je ne crois pas non plus que la modernité ce soit d'abdiquer sur chacun des acquis sociaux et d'avoir un projet conservateur", ajoute-t-elle. Elle estime notamment que Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) "se trompe sur le fait de considérer comme prioritaire la bagarre entre deux gauches".
Interrogée sur les causes de la déroute de la gauche aux départementales, Mme Duflot estime qu'"un an après la claque des municipales, la même politique a été accélérée. Elle est de nouveau sanctionnée".
"Le cap qui a été choisi par le gouvernement et la manière d'exercer l'autorité sont les deux facteurs de cet échec", ajoute-t-elle.
Présente dimanche dans l'avion de Tunis avec François Hollande, Mme Duflot affirme "que la discussion se poursuit avec le président de la République, à l'élection duquel les écologistes ont contribué. Je ne me lasserai jamais d'essayer de convaincre. Les choses ne sont jamais figées. Et en tant qu'écologiste je sais que nous ne pouvons plus perdre de temps. La conférence sur le climat à la fin de l'année est une occasion historique de changer le cours de nos sociétés".
Interrogé par les journalistes sur la formule "logiciel périmé", lors son arrivée au groupe PS à l'Assemblée, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a déclaré: "Je crois que Mme Duflot a peut-être peur que le dialogue recommence entre le parti socialiste et les écologistes. Je ne comprends absolument pas sa déclaration".
Ce à quoi Mme Duflot a répondu sur twitter: "M. Cambadélis se trompe... mais je sais que le rassemblement se construit, sur un projet, il ne se décrète pas."

(31-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Logiciel périmé


"Dis-moi... toi qui es informaticien de métier"
"oui?"
"un logiciel... c'est quand qu'il est périmé?"
"c'est quand son algorithme ne correspond plus à la réalité analysée"
"eeuuhh.... et un algorithme, c'est quoi?"
"c'est une suite finie et non ambiguë d’opérations ou d'instructions permettant de résoudre un problème"
"mais alors Cécile Duflot a raison"
"...!?"


Roland RICHA
Mardi, 31 mars 2015

"L'accentuation des inégalités, territoriales et sociales ainsi que la crise écologique semblent être des points aveugles à la pensée de Manuel Valls. Il a le verbe haut, mais où sont les résultats? Ses objectifs, à savoir faire baisser le Front national, améliorer le score de la gauche et résorber le chômage, ne sont pas atteints aujourd'hui. Son logiciel est périmé". a déclaré la député EELV Cécile Duflot au lendemain des élections départementales.

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

lundi 30 mars 2015

Problème


"Il y a problème"
"lequel?"
"Patrick Jarry est élu avec seulement 22.58% des inscrits"
"Christian Dupuy l'est avec moins"
"eeuuhh..."
"quoi?"
"il y a un grave problème"
"pour qui?"
"...!?"


Roland RICHA
Lundi, 30 mars 2015

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Elections départementales 2015 France entière

Résultats au 2d tour 
  
Binômes de candidatsVoix% Inscrits% Exprimés
Binôme du Front de Gauche266 896 0,66 1,44
Binôme du Parti de Gauche2 498 0,01 0,01
Binôme du Parti communiste français100 413 0,25 0,54
Binôme du Parti Socialiste2 967 883 7,36 16,06
Binôme Union de la Gauche1 679 114 4,16 9,08
Binôme du Parti radical de gauche64 110 0,16 0,35
Binôme Divers gauche828 537 2,05 4,48
Binôme d'Europe-Ecologie-Les Verts29 888 0,07 0,16
Binôme Divers98 781 0,24 0,53
Binôme du Modem48 038 0,12 0,26
Binôme Union du Centre39 078 0,10 0,21
Binôme Union Démocrates et Indépendants247 714 0,61 1,34
Binôme Union pour un Mouvement Populaire1 596 391 3,96 8,64
Binôme Union de la Droite5 102 317 12,65 27,61
Binôme Debout la France9 797 0,02 0,05
Binôme Divers droite1 279 623 3,17 6,92
Binôme Front National4 108 404 10,19 22,23
Binôme Extrême droite12 851 0,03 0,07



Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits40 334 807

Abstentions20 173 945 50,02
Votants20 160 862 49,98
Blancs1 148 108 2,85 5,69
Nuls530 421 1,32 2,63
Exprimés18 482 333 45,82 91,67

Elections départementales 2015 Nanterre-1

Résultats du canton au 2d tour
  
Binômes de candidatsNuancesVoix% Inscrits% ExprimésElus
Mme Laureen GENTHON
M. Patrick JARRY
BC-DVG6 64022,5863,69Oui
M. Alexandre GUILLEMAUD
Mme Lorraine REGIS
BC-UD3 78512,8736,31Non



Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits29 398
Abstentions18 30462,26
Votants11 09437,74
Blancs4881,664,40
Nuls1810,621,63
Exprimés10 42535,4693,97

Elections départementales 2015 Nanterre-2 (Nanterre-Suresnes)

Résultats du canton au 2d tour

Binômes de candidatsNuancesVoix% Inscrits% ExprimésElus
Mme Camille BEDIN
M. Christian DUPUY
BC-UD9 44621,7359,25Oui
Mme Habiba BIGDADE
M. Antoine SEGUIN
BC-SOC6 49614,9440,75Non



Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits43 468
Abstentions26 16060,18
Votants17 30839,82
Blancs1 2362,847,14
Nuls1300,300,75
Exprimés15 94236,6892,11

Elections départementales 2015 Hauts de Seine

Résultats du département au 2d tour 
  
Binômes de candidatsVoix% Inscrits% ExprimésNb Sieges
Binôme du Front de Gauche17 201 2,30 5,764
Binôme du Parti Socialiste82 747 11,06 27,722
Binôme Union de la Gauche12 529 1,68 4,200
Binôme Divers gauche6 640 0,89 2,222
Binôme Union pour un Mouvement Populaire45 526 6,09 15,256
Binôme Union de la Droite122 069 16,32 40,8920
Binôme Divers droite8 897 1,19 2,982
Binôme Front National2 914 0,39 0,980



Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits747 833

Abstentions428 485 57,30
Votants319 348 42,70
Blancs16 119 2,16 5,05
Nuls4 706 0,63 1,47
Exprimés298 523 39,92 93,48

samedi 28 mars 2015

Passage à l’heure d’été dimanche 29 mars 2015


Le passage à l’heure d’été se déroulera dimanche 29 mars 2015 à 2 heures du matin. Il faudra ajouter 60 minutes à l’heure légale. Il sera alors 3 heures.
Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l’heure d’été s’effectue le dernier dimanche de mars et le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre. Le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie propose de retrouver en ligne le calendrier fixant le début et la fin de la période d’heure d’été jusqu’à 2017 inclus. Le prochain passage à l’heure d’hiver aura lieu dimanche 25 octobre 2015, à 3 heures du matin.
L’objectif du changement d’heure est principalement de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel.

(28-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Forfaiture (6)
Comment faire?



"eeuuhh..."
"quoi?"
"il paraît que rien n'est joué pour le second tour dans les cantons de Nanterre"
"évidemment"
"pourquoi?"
"59,39% des inscrits se sont abstenus dans le premier"
"et dans de le deuxième?"
"56,78%"
"effectivement... ce n'est pas démocratique que seuls 4 électeurs sur 10 décident pour tous... comment faire pour qu'il y en ait plus?"
"attends... laisse-moi réfléchir"
"...!?"

Roland RICHA
Samedi, 28 mars 2015

(à suivre...)


Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

vendredi 27 mars 2015

12 ans de prison pour avoir lacéré le visage de sa femme !


Ghazzala Zbati est une femme qui croyait aux contes de fées. À 18 ans, elle rencontre cet homme qui en a plus de 50 et qui la demande en mariage. Elle vit alors encore au Maroc. Ce n'est qu'une fois le couple arrivé en France que son mari montre son vrai visage. Ghazzala est violée, contrainte aux tâches ménagères et privée de toute liberté. Bien qu'étant dans l'impossibilité de s"émanciper (car son bourreau l'empêche de travailler), elle trouve le courage de le quitter. Mais son mari, possessif et orgueilleux, n'accepte pas l'idée qu'elle puisse se retrouver hors de sa portée. Il la défigure au couteau et tente de la tuer, et ce, sans exprimer le moindre remords. Ce genre de monstre appelle cela un crime d'honneur.
Maître Laurent Benarous, l'avocat de la jeune femme, nous raconte : "Au départ, la juge d'instruction voulait renvoyer le mari devant le tribunal correctionnel pour des violences volontaires, alors qu'il avait déjà été interpellé pour des menaces de mort avec armes et que ma cliente a failli mourir... Il a fallu demander au procureur de la République du tribunal de grande instance de Sens de requalifier les faits en tentative d'assassinat, ce que refusait de faire spontanément la juge, estimant qu'il n'avait pas eu la volonté de la tuer ! Cette affaire est une illustration de la banalisation des violences faites aux femmes. On requalifie ces affaires, car elles ennuient la justice trop encombrée. Les victimes n'ont qu'un pouvoir très limité sur la procédure pour exiger la requalification, la victime étant la partie tolérée au procès."
Aujourd'hui, la victime est libre, le criminel vient d'être condamné par la cour d'assises d'Auxerre à 12 ans de réclusion et 80 000 euros de dommages et intérêts, mais le prix à payer est lourd. Certes, cette histoire a valeur d'exemple, mais elle a un goût amer de déjà-vu. Combien de cas similaires ont-ils déjà été découverts ? Pourquoi n'arrive-t-on toujours pas à protéger les femmes de leurs agresseurs dans le pays des droits de l'homme ? Comment expliquer à nos filles que briser la loi du silence ne leur vaudra pas de représailles ?
Il faut admettre qu'il est difficile de répondre à toutes ces questions avec certitude. À l'heure où l'on prétend défendre l'égalité homme-femme en installant de faux débats dans la société, il serait judicieux de revoir les priorités dans la lutte pour les droits des femmes en commençant par celui de la sécurité pour toutes les femmes.

(27-03-2015 - Sihem SOUID)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Forfaiture (5)
La question de Montrouge




"A Montrouge, Jean-Christophe Cambadelis a assuré que les Français feront en sorte que le FN ne passe pas"
"parfait.. une question reste posée"
"laquelle?"
"qui les aidera pour que la politique d'austérité qui favorise le FN ne passe pas non plus?"
"à Montrouge, Jean-Christophe Cambadelis n'a pas répondu à cette question
"...!?"

Roland RICHA
Vendredi, 27 mars 2015

(à suivre...)


Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

jeudi 26 mars 2015

Forfaiture (4)
L'échalote et la carotte




"eeuuhh..."
"quoi?"
"Jean-Vincent Placé se trompe de direction"
"je ne comprends pas"
"la course à l'échalote, comme il dit, ne peut pas se faire en direction de l'extrême gauche, elle n'a rien à donner en échange"
"en direction de qui peut-elle se faire?"
"du parti au pouvoir"
"en échange de quoi?"
"d'une carotte ou deux"
"...!?"

Roland RICHA
Jeudi, 26 mars 2015

(à suivre...)

"L'électorat et les sympathisants écologistes, ce n'est pas la course à l'échalote vers l'extrême gauche qu'ils souhaitent, mais qu'on parle du climat, de la biodiversité, de l'énergie, de la nature, de l'environnement, que l'on parle enfin des politiques écologiques et qu'on ait l'air d'être utiles, et pas de s'opposer ainsi ou de protester tout le temps." a déclaré M.Placé, le président du groupe "Les écologies, les verts" au sénat, mercredi sur France 2.


Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

mercredi 25 mars 2015

2e tour des départementales: 1.614 duels et 278 triangulaires
Les candidats à Nanterre le 29 mar


Le second tour des élections départementales donnera lieu à 1.614 duels et 278 triangulaires, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de l'Intérieur.
Au vu des résultats du premier tour dimanche dernier, il pouvait y avoir 314 triangulaires, selon un décompte de l'AFP. Cela signifie qu'il y a eu 36 retraits de candidatures en binôme, une proportion très faible.
Pour pouvoir se présenter au second tour, les binômes candidats devaient avoir obtenu au premier tour de scrutin dimanche dernier, au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits dans le canton ou figurer parmi les deux binômes arrivés en tête.
Le Front national sera présent dans 1.107 cantons, a-t-on précisé place Beauvau.
Selon les informations recueillies par les bureaux régionaux auprès des partis, candidats ou préfectures, les retraits de candidatures concernent au premier chef l'Aisne (sept retraits de binômes de gauche mais aussi de droite) et le Vaucluse, où la gauche s'est retirée dans deux cantons et l'UMP dans un autre.

(25-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr

***

Candidatures 2d tour pour le canton de Nanterre-1

Binômes de candidatsNuances
Mme Laureen GENTHON
M. Patrick JARRY
BC-DVG
M. Alexandre GUILLEMAUD
Mme Lorraine REGIS
BC-UD

***

Candidatures 2d tour pour le canton de Nanterre-2

Binômes de candidatsNuances
Mme Habiba BIGDADE
M. Antoine SEGUIN
BC-SOC
Mme Camille BEDIN
M. Christian DUPUY
BC-UD

Jean-Vincent Placé: "l'alliance des Verts avec l'extrême gauche n'a aucun sens"

   
Jean-Vincent Placé, le président du groupe écologiste au Sénat, appelle au "rassemblement de la gauche et des écologistes", chacun devant sortir de son "sectarisme". "Il y a une petite polémique sur le résultat et le comptage (contesté par EELV), mais ça n'a pas beaucoup d'intérêt. Il faut dire les choses (...) : le score du PS est certes honorable, comme l'a dit le Premier ministre, mais il est bas. Le nôtre est très, très mauvais, celui du Front de gauche est très mauvais, et quand nous sommes - c'était une orientation choisie par mes amis - alliés avec l'extrême gauche, il est encore plus mauvais", a déclaré M. Placé sur France 2. Cette alliance des écologistes et de "l'extrême gauche" (le Front de gauche), prônée notamment par Cécile Duflot, "n'a aucun sens", a assuré le sénateur de l'Essonne.
"L'électorat et les sympathisants écologistes, ce n'est pas la course à l'échalote vers l'extrême gauche qu'ils souhaitent, mais qu'on parle du climat, de la biodiversité, de l'énergie, de la nature, de l'environnement, que l'on parle enfin des politiques écologiques et qu'on ait l'air d'être utiles, et pas de s'opposer ainsi ou de protester tout le temps. Oui, il faut de la protestation, mais il faut surtout exercer des responsabilités, appliquer des politiques publiques, être utiles tout simplement à la planète et à notre pays", a ajouté M. Placé.
Les électeurs écologistes, a-t-il analysé, "sont partis ailleurs, soit dans l'abstention, soit plutôt, d'ailleurs, pour soutenir des dynamiques d'accord avec le Parti socialiste. Parce que quand on s'allie avec le Parti socialiste, ça ne veut pas dire qu'on devient socialiste. Ça veut dire qu'on peut parler d'écologie plus fortement, il y a une audience plus forte dans un accord de la social-démocratie et de l'écologie politique plutôt que la course à l'échalote vers l'extrême gauche." "Je souhaite l'unité et le rassemblement de la gauche et des écologistes" et "que tout le monde sorte de son sectarisme", a conclu M. Placé.

(25-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     
   

Au cinéma "Les Lumières", jusqu'au 31 mars

49 rue Maurice-Thorez 92000 Nanterre

 
Spartacus & Cassandra
Documentaire (1h20min) de Ioanis Nuguet
Séances à 14h.
  

« A 1 an, je marchais... A 3 ans, mon père était en prison... A 4 ans, je faisais la manche avec ma soeur... A 7 ans, je suis arrivé en France... » La voix de Spartacus ouvre ce documentaire comme le « il était une fois » d'un conte. Aujourd'hui, ce gamin rom a 14 ans. Avec sa soeur cadette, Cassandra, il a trouvé refuge dans un cirque de la banlieue de Paris, sous la protection de Camille qui s'est improvisée éducatrice parce qu'elle refuse qu'il n'y ait pas d'avenir pour ces deux gosses-là. Marcher sur un fil n'est pas qu'un numéro d'équilibriste sous un chapiteau : pour certains enfants, c'est l'histoire d'une vie.
Très vite, Spartacus et Cassandra se retrouvent face à un choix. Rester avec leurs parents : un père alcoolique qui ne rêve que de partir en caravane ailleurs, toujours ailleurs, et une mère un peu folle qui vend du muguet fané sur le trottoir. Ou accepter, comme le juge les y engage, leur placement dans une famille d'accueil. La loi du sang, même toxique, ou l'intégration et ses contraintes : aller à l'école, devenir sédentaires et sages...
De ce dilemme, le réalisateur fait un film de mouvements : caméra à l'épaule, il suit ses merveilleux petits héros dans leurs doutes, leurs colères et ces moments radieux où, en pleine nature, ils abandonnent leur incroyable maturité pour des gestes de l'enfance. Cassandra, petite princesse gitane aux ongles roses, veut voir la France comme un eldorado : dans le poème qu'elle a écrit et qu'elle récite (moment suspendu, bouleversant), une maison, soudain, devient l'inverse d'une cage. Spartacus, petit guerrier insoumis et jeune auteur de rap, hésite encore : a-t-il le droit d'être heureux quand ses parents, eux, restent condamnés à l'errance et usent du chantage affectif ? Le film, douloureux, lumineux, refuse la fatalité de ceux qui sont nés pour n'être chez eux nulle part. Et défend le droit de chaque enfant, même « du voyage », à planter un arbre qu'il pourra voir grandir. ( Par Guillemette Odicino )

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Forfaiture (3)


"Dis-moi..."
"quoi?"
"le rassemblement de la gauche au deuxième tour..."
"oui et alors?"
"est-il valable pour élire un candidat de droite?"
"si c'est pour battre un candidat d'extrême droite"
"je ne comprends plus rien"
"c'est républicain tout ça"
"...!?"


Roland RICHA
Mercredi, 25 mars 2015

(à suivre...)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

mardi 24 mars 2015

Les retraites en or des conseillers généraux de l'Yonne


L'Amicale d'entraide des conseillers généraux de l'Yonne porte bien son nom. Les membres de cette association, tous d'anciens élus du département, reçoivent en effet par le biais de "l'Amicale" un généreux complément de retraite. À en croire les annexes aux comptes 2013 consultés par Le Point.fr, ils sont 24 à toucher entre 3 000 et 21 000 euros par an, avec une moyenne s'établissant à 10 600 euros annuels. Les épouses de dix conseillers généraux décédés profitent également du soutien de l'association. (Cf la liste des bénéficiaires et que nous nous sommes procurée que nous publions au bas de cet article.)

Cette discrète "caisse complémentaire de retraite" créée en 1975 compte parmi ses bénéficiaires des personnalités politiques de tous bords, qui ont en commun d'avoir toutes siégé à un moment ou un autre au conseil général de l'Yonne. L'ancien maire communiste de Sens, Jean Cordillot, a ainsi perçu 17 291 euros de pension en 2012 et 2013, tout comme Roger Lassalle, ex-député PS de l'Yonne. C'est 5 915 euros de plus que ce qu'ont empoché ces mêmes années les élus de droite Philippe Auberger, ex-député-maire UMP de Joigny ou Michel Pichon, ancien élu UDF.

L'association sert aussi à améliorer la pension de plusieurs anciens ministres. Jean-Pierre Soisson, cofondateur du Parti républicain et ministre d'ouverture de François Mitterrand, a ainsi perçu plus de 100 000 euros en dix ans. En 2013, sa retraite complémentaire s'élevait à 11 376 euros. Tout comme celle d'Hubert de Raincourt, ministre chargé des Relations avec le Parlement puis de la Coopération sous Nicolas Sarkozy. Coïncidence ? Ce dernier est déjà pris dans l'affaire dite de la "Caisse noire du Sénat", qui fait actuellement l'objet d'une enquête de la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA). Comme il l'a lui-même admis récemment, le sénateur de l'Yonne touchait 4 000 euros par mois issus d'un compte bancaire ouvert au nom de l'UMP à la banque HSBC...
Henri Nallet, ancien garde des Sceaux de François Mitterrand, cumule lui aussi retraite complémentaire - 3 792 euros annuels - et ennuis judiciaires. Mis en cause dans l'affaire du Mediator, il a été auditionné en 2013 par les juges d'instruction qui s'intéressaient à ses dix années passées chez Servier.

Dans le cas de l'Amicale d'entraide des conseillers généraux de l'Yonne, le système n'a rien d'illégal. En effet, comme le prévoient les statuts, les membres de l'association cotisent afin de pouvoir bénéficier d'un complément de revenu lorsqu'ils quittent le CG 89. "Le but de cette amicale est de développer l'entraide entre conseillers généraux de l'Yonne, notamment en assurant à ses membres, ainsi qu'à leurs conjoints survivants, des allocations périodiques de retraite, dans des conditions fixées par le règlement intérieur", peut-on lire dans les statuts que nous publions au bas de cet article. Hubert Moissenet, maire honoraire de Saint-Georges sur Baulche et président de l'Amicale, précise : "L'objectif était d'assurer une retraite aux conseillers généraux avant la loi de 1992, qui a mis en place le statut de l'élu local. N'en bénéficient donc que ceux qui étaient déjà titulaires d'un mandat avant cette date, soit 24 retraités et 5 cotisants encore en poste." Le problème, c'est le montant de cette cotisation comparé à la pension empochée. 29 euros par an, en échange de compléments de retraite de plusieurs milliers d'euros !

Le différentiel ? Il est pris en charge par le conseil général, qui subventionne l'association depuis bientôt quarante ans. D'après les calculs du Point.fr, sur dix ans, ce sont plus de 3,5 millions d'euros d'argent public que se sont "auto-votés" les bénéficiaires. En 2013, "l'aide départementale" s'élevait encore à 295 000 euros, elle était 300 000 euros l'année précédente.

Depuis 1999, le conseil général accueille directement l'association dans ses murs, à l'hôtel du département d'Auxerre. La collectivité locale met également "à disposition de l'association, à titre gratuit et de façon très réduite dans le temps, la personne responsable du bureau des assemblées". Un dispositif soi-disant provisoire qui dure en réalité depuis près de dix ans, cette mention figurant déjà dans les annexes des comptes 2006 de l'association que Le Point.fr a pu consulter.
Contacté, le président du conseil général de l'Yonne, André Villiers, n'a pas souhaité faire de commentaire. S'il ne fait pas partie de la liste des heureux bénéficiaires, l'élu du Nouveau Centre a continué de faire voter la généreuse subvention depuis sa prise de fonctions en 2011...

(24-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     




 


  

Résultats du département de l'Yonne au 1er tour de l'élection départementale 2015
  
Binômes de candidatsVoix% Inscrits% ExprimésNb Sieges
Binôme du Parti de Gauche691 0,29 0,580
Binôme Union de la Gauche17 849 7,38 14,970
Binôme Divers gauche15 468 6,40 12,970
Binôme Divers1 290 0,53 1,080
Binôme Union Démocrates et Indépendants4 106 1,70 3,440
Binôme Union pour un Mouvement Populaire3 878 1,60 3,250
Binôme Union de la Droite31 433 13,00 26,372
Binôme Debout la France505 0,21 0,420
Binôme Divers droite5 238 2,17 4,390
Binôme Front National38 763 16,03 32,510


Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits241 821
Abstentions116 152 48,03
Votants125 669 51,97
Blancs4 751 1,96 3,78
Nuls1 697 0,70 1,35
Exprimés119 221 49,30 94,87

Menus de substitution: "hystérie" selon la mosquée de Paris, "hérésie" pour le grand rabbin


Le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a dénoncé mardi un "débat hystérique" sur les repas de substitution dans les cantines scolaires, quand le grand rabbin de France, Haïm Korsia, voyait "une hérésie" dans le fait de vouloir les supprimer.
Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, a réaffirmé mardi sa position en faveur d'une interdiction des menus de substitution dans les cantines scolaires, assurant qu'il souhaitait que sa famille politique "applique les règles de la République sans faiblesse".
"Les millions d'enfants français de confession musulmane qui fréquentent les écoles publiques doivent-ils être tous privés de repas au prétexte d'une vision idéologique et intégriste de la laïcité ?", a répliqué dans un communiqué le recteur Boubakeur, également président du Conseil français du culte musulman (CFCM), l'instance de représentation de la deuxième religion de France.
"Nous appelons face à ces dérives à une plus grande sérénité républicaine, respectueuse des valeurs de la laïcité et du vivre-ensemble auxquels nous sommes tous attachés", poursuit le dignitaire musulman, qui s'élève contre un "débat discriminatoire, hystérique et malsain" soulevé en "période électorale".
"Supprimer les repas de substitution dans les cantines des écoles est une hérésie", a estimé de son côté le grand rabbin Korsia dans une déclaration écrite à l'AFP.
"Il y a toujours eu dans les cantines plusieurs menus proposés. Cette offre de choix doit permettre à chacun de manger ou non de la viande, tout en empêchant la stigmatisation d'élèves selon leurs convictions personnelles ou religieuses, comme l'a par ailleurs rappelé l'Observatoire de la laïcité en décembre dernier", a fait valoir le chef religieux de la première communauté juive d'Europe.
"Nul besoin de polémiquer, ni de légiférer. Cela ne contrevient en rien au principe de laïcité, au contraire. La laïcité, c'est vivre ensemble en préservant la liberté de chacun dans le respect de l'autre et du droit", a-t-il conclu.

(24-03-2015 - Avec les agences de presse)






Laïcié

"Dis-moi..."
"oui?"
"c'est quoi être laïc?"
"manger du porc"
"eeuuhh..."
"quoi?"
"ne pas en manger c'est être quoi?"
"suspect"
"...!?"

Roland RICHA
Mardi, 17 mars 2015

"Le maire de Chalon-sur-Saône a décidé de mettre un terme à la pratique installée dans la collectivité depuis 31 ans, qui consistait à proposer un menu de substitution dès lors qu'un plat contenant du porc était servi dans les cantines", écrit l'élu dans un communiqué. "Il est indispensable de revenir à une pratique exigeante du vivre-ensemble", affirme Gilles Platret.

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Cécile Duflot (EELV) appelle au rassemblement à gauche


L'ex-ministre EELV Cécile Duflot a appelé mardi au rassemblement de la gauche et des écologistes pour le 2ème tour des départementales et a de nouveau demandé un "changement de cap" avant tout retour des écologistes au gouvernement.
"Il y a une surprise assez étonnante, il y a eu 950 candidats écologistes dont même pas 30 ont fait moins de 5%. Le vrai résultat, c'est que les écologistes ont fait 9,7% là où ils étaient présents et 15% quand ils étaient en alliance avec le Front de gauche", a déclaré Mme Duflot sur iTÉLÉ.
"Il y a eu une opération sans doute assez organisée" pour minimiser le score des écologistes et du Front de Gauche, a-t-elle dit. Mais "on tirera le bilan plus tard. On est à cinq jours du deuxième tour, il faut mobiliser tous ceux qui n'ont pas voté ou qui on voté pour les écologistes pour voter dimanche prochain pour le candidat de gauche ou écologiste le mieux placé et pour battre l'extrême droite quand il n'y a pas le choix".
Mme Duflot n'a pas souhaité s'exprimer sur les divisions au sein d'EELV, les parlementaires Jean-Vincent Placé et François de Rugy notamment, partisans d'un retour au gouvernement, ayant critiqué la stratégie électorale et les alliances majoritaires avec le Front de Gauche. "Je ne m'exprime que en faveur de l'écologie, que en faveur du rassemblement des écologistes et je ne dirai jamais un mot désagréable à l'égard de quelque écologiste que ce soit", a-t-elle dit.
Quant à une éventuelle candidature en 2017, "cette question n'est pas une fausse question mais ça n'est pas une question à laquelle on apporte une réponse aujourd'hui".
"Aujourd'hui, les enjeux, c'est la conférence sur le climat, c'est de savoir comment trois ans après l'élection de François Hollande, nous avons, quelles que soient les opérations pour minimiser la réalité, un vote Front national qui soit si important dans notre pays".
"Je reconnais au président de la République d'avoir évolué sur son discours sur la gravité de la crise écologique mais maintenant, le temps est celui du passage aux actes, on ne peut pas se satisfaire d'un discours", a-t-elle poursuivi. "Je pense que c'est à lui d'avoir la responsabilité de rassembler (...) Si le cap change, évidemment que le chemin normal des écologistes est d'assumer des responsabilités".

(24-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Forfaiture (2)


"Dis-moi..."
"oui?"
"que s'est-il passé dans le second canton?"
"celui que Nanterre partage avec Suresnes?"
"ben oui..."
"pas loin de six électeurs sur dix ne se sont pas déplacés non plus"
"eeuuhh..."
"quoi?"
"ce n'est donc pas une spécificité nanterrienne"
"faut penser que non"
"mais alors... que faut-il penser?"
"...!?"

Roland RICHA
Mardi, 24 mars 2015

(à suivre...)

24681 électeurs sur 43468 de ce canton de Nanterre-Suresnes ne se sont pas déplacés au 1er tour, soit une abstention de 56,78%.

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

lundi 23 mars 2015

Elections départementales 2015
France entière


Résultats officiels du 1er tour 
  
Binômes de candidatsVoix% Inscrits% Exprimés
Binôme Extrême gauche14 723 0,03 0,07
Binôme du Front de Gauche959 832 2,26 4,73
Binôme du Parti de Gauche12 027 0,03 0,06
Binôme du Parti communiste français263 052 0,62 1,30
Binôme du Parti Socialiste2 703 751 6,36 13,34
Binôme Union de la Gauche1 661 516 3,91 8,20
Binôme du Parti radical de gauche62 372 0,15 0,31
Binôme Divers gauche1 380 175 3,25 6,81
Binôme d'Europe-Ecologie-Les Verts411 031 0,97 2,03
Binôme Divers271 065 0,64 1,34
Binôme du Modem72 410 0,17 0,36
Binôme Union du Centre58 985 0,14 0,29
Binôme Union Démocrates et Indépendants262 904 0,62 1,30
Binôme Union pour un Mouvement Populaire1 320 854 3,11 6,51
Binôme Union de la Droite4 246 149 9,99 20,94
Binôme Debout la France81 705 0,19 0,40
Binôme Divers droite1 370 326 3,23 6,76
Binôme Front National5 108 066 12,02 25,19
Binôme Extrême droite13 382 0,03 0,07


Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits42 489 590
Abstentions21 171 307 49,83
Votants21 318 283 50,17
Blancs698 746 1,64 3,28
Nuls345 212 0,81 1,62
Exprimés20 274 325 47,72 95,10


Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Elections départementales 2015
Nanterre (1)

Résultats officiels du 1er tour
  
Binômes de candidatsNuancesVoix% Inscrits% ExprimésElus
Mme Laureen GENTHON
M. Patrick JARRY
BC-DVG4 83216,4342,30Ballotage*
M. Alexandre GUILLEMAUD
Mme Lorraine REGIS
BC-UD2 2517,6519,71Ballotage*
M. Renaud CHARBONNIER
Mme Frédérique CINGALA
BC-FN2 0516,9717,96Non
M. Patrice MARCHAL
Mme Thérèse NGIMBOUS-BATJÔM
BC-SOC1 5165,1513,27Non
M. Alexandre AMPILHAC
Mme Fatia BENTOT
BC-MDM7732,626,77Non

*Ballotage : le binôme de candidats peut accéder au 2d tour s'il le souhaite.

Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits29 398
Abstentions17 45959,39
Votants11 93940,61
Blancs3681,253,08
Nuls1480,501,24
Exprimés11 42338,8695,68

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Elections départementales 2015
Nanterre (2)

Résultats officiels du 1er tour
   
Binômes de candidatsNuancesVoix% Inscrits% ExprimésElus
Mme Camille BEDIN
M. Christian DUPUY
BC-UD7 599 17,48 42,51Ballotage*
Mme Habiba BIGDADE
M. Antoine SEGUIN
BC-SOC3 913 9,00 21,89Ballotage*
Mme Colette GADIOT
M. Laurent SALLES
BC-FN2 775 6,38 15,52Non
M. Samir ABDELOUAHED
Mme Paule BALLUT
BC-DVG2 540 5,84 14,21Non
Mme Dominique BARA
M. François DE LAJARTE
BC-MDM1 048 2,41 5,86Non

*Ballotage : le binôme de candidats peut accéder au 2d tour s'il le souhaite.

Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits43 468
Abstentions24 681 56,78
Votants18 787 43,22
Blancs830 1,91 4,42
Nuls82 0,19 0,44
Exprimés17 875 41,12 95,15

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Elections départementales 2015
Hauts de Seine

Résultats officiels du 1er tour
   
Binômes de candidatsVoix% Inscrits% ExprimésNb Sieges
Binôme Extrême gauche491 0,05 0,110
Binôme du Front de Gauche22 710 2,34 5,280
Binôme du Parti communiste français1 907 0,20 0,440
Binôme du Parti Socialiste70 731 7,30 16,430
Binôme Union de la Gauche21 849 2,25 5,080
Binôme Divers gauche22 643 2,34 5,260
Binôme d'Europe-Ecologie-Les Verts14 940 1,54 3,470
Binôme Divers1 391 0,14 0,320
Binôme du Modem1 821 0,19 0,420
Binôme Union Démocrates et Indépendants1 589 0,16 0,370
Binôme Union pour un Mouvement Populaire59 634 6,15 13,854
Binôme Union de la Droite132 753 13,69 30,846
Binôme Debout la France1 081 0,11 0,250
Binôme Divers droite21 382 2,21 4,970
Binôme Front National55 498 5,72 12,890



Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits969 510
Abstentions522 467 53,89
Votants447 043 46,11
Blancs13 717 1,41 3,07
Nuls2 906 0,30 0,65
Exprimés430 420 44,40 96,28

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

Forfaiture (1)



"Sur 29398 inscrits seuls 11423 se sont exprimés"
"ça ne fait pas beaucoup du tout"
"38,86 %"
"et alors?"
"JARRY fait 4832 voix avec 42,30% des exprimés et 16,43% des inscrits"
"et GUILLEMAUD?"
"2251 voix avec 19,71% des exprimés et 7,65% des inscrits"
"il faut donc se déplacer le 29 mars"
"sauf si avec 7,65 % des inscrits GUILLEMAUD et son binôme, dans un esprit républicain, déclarent forfait"
"...!?"

Roland RICHA
Lundi, 23 mars 2015

(à suivre...)

17459 électeurs de ce canton de Nanterre ne se sont pas déplacés au 1er tour, soit une abstention de 59,39%.

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr
     

dimanche 22 mars 2015

42,98 %

 
Élections départementales 2015 : la participation est à 42,98 % à 17 heures
Au premier tour des élections cantonales de 2008 à la même heure, le taux de participation était de 54,53 %, et en 2011 il était de 36,38 %.
 
Élections départementales 2015 : la participation à midi est de 18,02 %
Au premier tour des élections cantonales de 2008 à la même heure, le taux de participation était de 22,25 %, et en 2011 il était de 15,70 %.
 
(22-03-2015 - Avec les agences de presse)

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à : NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr